La méthode GDS

La méthode GDS est une méthode créée dans les années 1960 et 1970 par Godelieve Denys-Struyf. Elle consiste, en tant que méthode, dans une approche qui étudie le comportement de chaque patient, et s’inscrit donc dans un angle hautement personnalisé et individualisé du soin. 

C’est une méthode de soins, de prévention et de gestion de soi au quotidien. Cette méthode est basée sur une meilleure compréhension du terrain prédisposant. La compréhension des mécanismes d’arrivée de la pathologie en fait une meilleure prévention. Cette méthode n’est pas une technique à proprement parlé mais d’avantage une façon d’approcher le patient afin de choisir la ou les techniques les plus adaptées à son terrain.

On parle alors de synergies ou familles musculaires, chaines articulaires ou encore potentiel de base.

Néanmoins, cette « observation clinique » est à intégrer dans le comportement global de l’individu, c’est-à-dire que chaque geste ou posture d’un individu est fonction de différents aspects tels que :

  • Le psychisme
  • Le milieu socioprofessionnel.
  • Le milieu culturel
  • L’âge
  • Le sexe.

Il existe donc une sorte de « solidarité » entre la forme du corps c’est-à-dire la posture et le caractère de l’individu. Le caractère influence les tensions musculaires et les tensions musculaires influencent la forme du corps en le figeant dans une posture