L’analyse morpho-fonctionnelle du cycliste

C’est l’adaptation des disymétries morphologiques et/ou fonctionnelles du cycliste sur le vélo.

La technopathie : la blessure du cycliste est-elle systématiquement dû à un « mauvais » réglage de vélo ou sa mauvaise adaptation sur celui-ci ?

Jusqu’à présent les particularités morphologiques ne sont que trop peu prises en charges dans le réglage du vélo

Ex : Déficit d’élasticité d’une chaîne musculaire

La bonne position est-elle celle la plus aérodynamique ou celle permettant de maintenir la capacité à produire un effort sur la durée ? 

Ex : rotation interne ou externe d’un membre inférieur

Comment mes asymétries d’ouverture ou de fermetures sont-elles considérées et adaptées sur le vélo ?

Ex : les épine irritatives selle/pieds/mains

Les positions antalgiques adaptatives sont-elles réellement considérées ?

Ex : inégalité de longueur réelle ou fonctionnelle d’un membre inférieur

Douleurs et pertes de puissance associées

Au départ, Seul un examen précis en décubitus permet d’identifier les amplitudes articulaires disponibles, l’élasticité tendino-musculaire et les dysimétries des membres inférieurs (troubles rotationnels et ILMI vraie)

L’examen statique et posturo-dynamique en charge confirme

Enfin, avant d’effectuer d’éventuels réglage(s) ou compensation(s), il s’agit d’identifier et mesurer sur le vélo comment les particularités morphologiques identifiées du cycliste sont gérées.